Libérer les moyens de l’investissement public par la reprise en main de la BCE (mesure 8/12)

par | 2 août 2021

Sortir de la logique de rigueur budgétaire pour reconstruire l’Europe sur des bases écologiques grâce à l’instrument monétaire.

L’outil monétaire a été soustrait à la volonté du peuple et de ses représentants. Or nous avons besoin de la puissance de création monétaire de la banque centrale pour réussir à financer la reconstruction écologique de notre pays – au moins 80 milliards d’euros d’investissements publics et privés supplémentaires par an sont requis, 400 milliards pour la zone euro – et pour sortir du piège de la dette qui sert de prétexte à l’austérité. Cette dernière cristallise l’ensemble des erreurs à ne pas commettre en termes de politique macro-économique si nous voulons que l’Europe échappe au piège d’un scénario déflationniste à la japonaise couplé à une dépendance aux fossiles qui nous rend vulnérables à une possible inflation tirée par les matières premières.

Il faut donc restaurer une capacité d’action de la BCE à financer des dépenses de long terme et d’intérêt général sous contrôle des pouvoirs élus et des parlements. Cela peut se faire par différents canaux : le développement des banques publiques d’investissement, la création monétaire libre et ciblée ou bien la conversion de dettes publiques détenues par la banque centrale en investissements écologiques et, plus globalement, une remise à plat de la politique monétaire de la BCE ainsi que de l’Union Bancaire Européenne qui, aujourd’hui, ne protège pas les contribuables européens des risques de prochain krach financier. Je propose également une redéfinition de la gouvernance monétaire, de telle sorte que la monnaie soit administrée comme un commun par un “Parlement du crédit et de la monnaie” qui associe l’ensemble des parties prenantes (État, Parlement, CESE, collectivités, syndicats, ONGs) d’abord dans le cadre de la France puis à l’échelle de l’Union européenne.

À lire également :

Gaël Giraud | Rapport « 2% pour 2°C »

Gaël Giraud | Rapport « 2% pour 2°C »

Combien faudrait-il investir pour atteindre la neutralité carbone en 2050 ? Gaël Giraud et les experts de l'Institut Rousseau ont travaillé pendant des mois à le quantifier : 2% du PIB pour limiter l'augmentation de la température à la fin de ce siècle dans les...

lire plus
Gaël Giraud au Greenletter Club : Un état stratège ? | Vidéo

Gaël Giraud au Greenletter Club : Un état stratège ? | Vidéo

Pénuries, baisse des rendements agricoles ou événements climatiques extrêmes : les citoyens sont de plus en plus menacés par l’effondrement du vivant, les catastrophes naturelles et l’épuisement des ressources. D’où cette question : comment l’État doit-il évoluer en...

lire plus
Gaël Giraud : « Meadows, un rapport explosif » | Podcast

Gaël Giraud : « Meadows, un rapport explosif » | Podcast

50 ans après la parution du rapport Meadows, la journaliste Audrey Boehly mène l’enquête en interrogeant des experts et des scientifiques : a-t-on dépassé les limites planétaires ? Quelles sont les solutions pour bâtir un avenir où l’activité humaine n’épuiserait pas...

lire plus