Poser les bases d’un service national universel pour refaire de la France une communauté de destin (mesure 10/12)

par | 2 août 2021

Faciliter concrètement la réconciliation nationale du pays.

La fragmentation sociale de notre pays conduit désormais à des comportements de « fuite de Varenne » préjudiciables à tous, tant du côté de certaines franges très favorisées (qui échappent à l’impôt, etc.) que du côté de certaines populations immigrées qui renoncent à l’intégration dans la société française. Les uns comme les autres ne s’éprouvent plus comme liés par un destin commun. Un service national universel d’un an, à composante civile ou militaire, est un très bon moyen de favoriser concrètement la réconciliation nationale dont nous avons besoin. Il nécessite des moyens d’encadrement qu’il va falloir reconstruire progressivement.

Nous n’avons à ce stade ni les infrastructures ni les encadrants pour offrir un service national à la nouvelle génération française – 800 000 jeunes – chaque année. Il va falloir reconstruire nos capacités d’encadrement militaire et faire monter en puissance les capacités d’accueil du civil. Cette évolution prendra quelques années, au terme desquelles nous pourrons rendre le service obligatoire et universel, adapté à la reconstruction écologique et sociale et aux missions qui sont celles de la Défense française aujourd’hui. D’ici là, je propose un chemin qui commence par le service national volontaire, destiné à tendre progressivement vers l’universalité.

Nos besoins civils et militaires sont énormes : lutte contre la pauvreté, sécurité civile et patrouille, adaptation au changement climatique, insertion sociale, assistance sanitaire, lutte contre l’illettrisme, réfugiés, territoires perdus, retour de la menace d’un conflit de haute intensité, aide au développement dans les pays des Suds, etc. Les besoins sont remontés par les collectivités territoriales et les associations, et chaque jeune volontaire, puis appelé, est indemnisé (logement, nourriture, transport, vie culturelle, année valant pour la retraite, etc.). Ce sera une année fondamentale de montée en compétence humaine, de découverte de notre pays et du monde.

À lire également :

Gaël Giraud | Rapport « 2% pour 2°C »

Gaël Giraud | Rapport « 2% pour 2°C »

Combien faudrait-il investir pour atteindre la neutralité carbone en 2050 ? Gaël Giraud et les experts de l'Institut Rousseau ont travaillé pendant des mois à le quantifier : 2% du PIB pour limiter l'augmentation de la température à la fin de ce siècle dans les...

lire plus
Gaël Giraud au Greenletter Club : Un état stratège ? | Vidéo

Gaël Giraud au Greenletter Club : Un état stratège ? | Vidéo

Pénuries, baisse des rendements agricoles ou événements climatiques extrêmes : les citoyens sont de plus en plus menacés par l’effondrement du vivant, les catastrophes naturelles et l’épuisement des ressources. D’où cette question : comment l’État doit-il évoluer en...

lire plus
Gaël Giraud : « Meadows, un rapport explosif » | Podcast

Gaël Giraud : « Meadows, un rapport explosif » | Podcast

50 ans après la parution du rapport Meadows, la journaliste Audrey Boehly mène l’enquête en interrogeant des experts et des scientifiques : a-t-on dépassé les limites planétaires ? Quelles sont les solutions pour bâtir un avenir où l’activité humaine n’épuiserait pas...

lire plus